Prix international Norbert Gerbier-MUMM (suspendu)

Prix international Norbert Gerbier-MUMM (suspendu)

Suspendu en 2014 par le Conseil exécutif faute de financement, le Prix Norbert Gerbier-MUMM - repabtisé Prix international Norbert Gerbier-MUMM en 1991 – récompensait depuis 1987 des études scientifiques caractérisées par une approche originale et consacrées à l’influence de la météorologie sur l’un des domaines des sciences physiques, naturelles ou humaines, ou inversement, à l’influence de l’une de ces sciences sur la météorologie. 

Modalités d’attribution du Prix international Norbert Gerbier-MUMM

1. Objet

Le Prix international Norbert Gerbier – MUMM est destiné à encourager et à récompenser chaque année une étude scientifique caractérisée par une approche originale et consacrée à l'influence de la météorologie sur l’un des domaines des sciences physiques, naturelles ou humaines, ou inversement, à l'influence de l'une de ces sciences sur la météorologie, ainsi qu’à stimuler l'intérêt pour ce type de recherche, en vue d’appuyer les programmes de l'OMM.

2. Critères d’attribution du Prix

a) Le prix doit couronner un travail de recherche exceptionnel portant sur l’un des domaines définis au paragraphe 1 ci-dessus;

b) En principe, seuls seront pris en considération les articles parus dans des revues scientifiques; toutefois, le résumé d'une thèse de doctorat soutenue avec succès est également acceptable;

c) Les articles publiés dans des langues autres que les langues officielles de l’OMM seront pris en considération s’ils sont accompagnés d’une traduction intégrale dans l’une des langues de travail de l’Organisation;

d) Seuls les articles publiés pendant la période de 18 mois précédant immédiatement l'année où le Prix est attribué pourront être pris en considération;

e) Les articles ayant déjà remporté un prix international ne seront pas pris en compte;

f) Le Prix peut aussi être partagé entre les coauteurs de l’article à condition que les autres critères d’attribution soient remplis.

3. Mode de présentation des candidatures

a) Les représentants permanents de tous les Membres auprès de l’OMM sont invités à présenter des candidatures pendant une période donnée et selon un calendrier établi par le Secrétaire général;

b) Les candidatures accompagnées de quatre exemplaires des articles (texte original ou traduction, dans une langue de travail de l’OMM) et d’un résumé doivent être présentées au Secrétaire général;

c) Chaque représentant permanent ne peut proposer plus de deux candidatures.

4. Méthode de sélection

a) Le président de la Commission de météorologie agricole (CMAg) constitue, après avoir consulté son vice-président, un jury composé de trois scientifiques réputés dans le domaine des applications de la météorologie, qui ne peuvent pas eux-mêmes être candidats;

b) Chaque membre du jury attribue à chaque article une note comprise entre zéro (note la plus basse) et cinq (note la plus haute) et la communique au Secrétaire général. Les critères à retenir pour ce faire sont les suivants:

- L’importance du sujet traité,
- L’originalité des idées et des méthodes présentées,
- L’intérêt des résultats pour les programmes de l’OMM.

Il convient d’accorder la même importance à chacun de ces critères.


c) Le choix final du ou des lauréats incombe au Comité de sélection établi à cet effet par le Conseil exécutif pour une période de quatre ans et constitué d’un maximum de deux membres du Conseil ainsi que du président de la Commission de météorologie agricole en tant que membre de droit.

d) Le Comité de sélection du Conseil exécutif peut décider de ne pas recommander l’attribution d’un prix s’il estime que la qualité des articles présentés est insuffisante.

5. Nature du Prix

Le Prix est attribué chaque année et consiste en une médaille à l’effigie de M. Norbert Gerbier et d’une récompense d’un montant de 7 600 euros de la part de la Fondation MUMM.

6. Cérémonie de remise du Prix

La cérémonie de remise du Prix a lieu à Genève pendant la session du Conseil exécutif qui suit celle durant laquelle le lauréat a été choisi. Le Président et le Secrétaire général de l'OMM décident d'un commun accord des dispositions à prendre pour la remise du prix. 

Liste des lauréats

2014: Long Cao (Chine), Govindasamy Bala (Inde) et Ken Caldeira (États-Unis d’Amérique), «Climate response to changes to atmospheric carbon dioxide and solar irradiance on the time scale of days to weeks», Environmental Research Letters, volume 7, 2012.

2013: Massimo Bollasina (États-Unis d’Amérique), Yi Ming et V. Ramaswamy, «Anthropogenic aerosols and the weakening of the South Asian Summer Monsoon», Science, N° 6055, volume 334, octobre 2011.

2012: Chuixiang Yi (États-Unis d’Amérique), Daniel Ricciuto (États-Unis d’Amérique), Runze Li (États-Unis d’Amérique), John Wolbeck (États-Unis d’Amérique), Xiyan Xu (États-Unis d’Amérique), Mats Nilsson (Suède) et 145 autres auteurs, «Climate control of terrestrial carbon exchange across biomes and continents», Environmental Research Letters, volume 5, 2010.

2011: Jean-Philippe Vidal (France), Eric Martin, Florence Habets, Laurent Franchistéguy, Jean-Michel Soubeyroux, Michele Blanchard et Martine Baillon, «Multilevel and multiscale drought reanalysis over France with the Safran-Isba-Modcou hydrometeorological suite», Hydrology and Earth System Sciences, volume 14, 2010.

2010: J.M. Sánchez (Espagne), G. Scavone (Italie), V. Caselles (Espagne), E. Valor (Espagne), V.A. Copertino (Italie) et V. Telesca (Italie) «Monitoring daily evapotranspiration at a regional scale from Landsat-TM and ETM+ data: application to the Basilicata region», Journal of Hydrology, 2008.

2009: K. Krishna Kumar (Inde), B. Rajagopalan (États-Unis d’Amérique), M. Hoerling (États-Unis d’Amérique), G. Bates (États-Unis d’Amérique) et M. Cane (États-Unis d’Amérique) «Unraveling the Mystery of Indian Monsoon Failure during El Niño», Science, volume 314, 115-118, octobre 2006. Consulter l’abrégé en ligne.

2008: A. Yeshanew (Éthiopie) et M.R. Jury (Afrique du Sud) «North African climate variability. Part 1: Tropical thermocline coupling; Part 2: Tropical Circulation Systems; and Part 3: resource prediction», Theoretical and Applied Climatology, volume 89, p. 25-36, 37-49 et 51-62 (publié en ligne doi:10.1007/s00704-006-0242-8; 0243-7; et 0262-4 respectivement).

2007: R. Philipona (Suisse), B. Dürr, A. Ohmura et C. Ruckstuhl, «Anthropogenic greenhouse forcing and strong water vapour feedback increase temperature in Europe», Geophysical Research Letters, (volume 32, L19809, doi:10.1029/2005GL023624), 2005.

2006: T.N. Palmer (Royaume-Uni), A. Alessandri (Italie), U. Andersen (Danemark), P. Cantelaube (Italie), M. Davey (Royaume-Uni), P. Délécluse (France), M. Déqué (France), E. Diez (Espagne), F.J. Doblas-Reyes (Royaume-Uni), H. Feddersen (Danemark), R. Graham (Royaume-Uni), S. Gualdi (Italie), J.-F. Guérémy (France), R. Hagedorn (Royaume-Uni), M. Hoshen (Royaume-Uni), N. Keenlyside (Allemagne), M. Latif (Allemagne), A. Lazar (France), E. Maisonnave (France), V. Marletto (Italie), A.P. Morse (Royaume-Uni), B. Orfila (Espagne), P. Rogel (France), J.-M. Terres (Italie) et M.C. Thomson (États-Unis d’Amérique), «Development of a European multimodel ensemble system for seasonal- to-interannual prediction (DEMETER)», Bulletin of the American Meteorological Society, 85: 853-872, 2004.

2005: G. Beig (Inde), P. Keckhut (France), R.P. Lowe (Canada), R.G. Roble (États-Unis d’Amérique), M.G. Mlynczak (États-Unis d’Amérique), J. Scheer (Argentine), V.I. Fomichev (Canada), D. Offermann (Allemagne), W.J.R. French (Australie), M.G. Shepherd (Canada), A.I. Semenov (Fédération de Russie), E.E. Remsberg (États-Unis d’Amérique), C.Y. She (États-Unis d’Amérique), F.J. Lübken (Allemagne), J. Bremer (Brésil), B.R. Clemesha (Brésil), J. Stegman (Suède), F. Sigernes (Norvège) et S. Fadnavis (Inde), «Review of mesospheric temperature trends», Reviews of Geophysics, 4: 1-41, 2003.  

2004: B.E. Law (États-Unis d’Amérique), E. Falge (Allemagne), L. Gu (États-Unis d’Amérique), D.D. Baldocchi (États-Unis d’Amérique), P. Bakwin (États-Unis d’Amérique), P. Berbigier (France), K. Davis (États-Unis d’Amérique), A.J. Dolman (Pays-Bas), M. Falk (États-Unis d’Amérique), J.D. Fuentes (États-Unis d’Amérique), A. Goldstein (États-Unis d’Amérique), A. Granier (France), A. Grelle (Suède), D. Hollinger (États-Unis d’Amérique), I.A. Janssens (Belgique), P. Jarvis (Royaume-Uni),  N.O. Jensen (Danemark), G. Katul (États-Unis d’Amérique), Y. Mahli (Royaume-Uni), G. Matteucci (Italie), T. Meyers (États-Unis d’Amérique), R. Monson (États-Unis d’Amérique), W. Munger (États-Unis d’Amérique), W. Oechel (États-Unis d’Amérique), R. Olson (États-Unis d’Amérique), K. Pilegaard (Danemark), K.T. Paw U (États-Unis d’Amérique), H. Thorgeirsson (Islande), R. Valentín (Italie), S. Verma (États-Unis d’Amérique), T. Vesala (Finlande), K. Wilson (États-Unis d’Amérique) et S. Wofsy (États-Unis d’Amérique), «Environmental controls over carbon dioxide and water vapor exchange of terrestrial vegetation», Agricultural and Forest Meteorology, 113: 97-120, 2002.  

2003: V. Ramaswamy (États-Unis d’Amérique), M.-L. Chanin (France), J. Angell (États-Unis d’Amérique), J. Barnett (Royaume-Uni), D. Gaffen (États-Unis d’Amérique), M. Gelman (États-Unis d’Amérique), P. Keckhut (France), Y. Koshelkov (France), K. Labitzke (Allemagne), J.-J. R. Lin (États-Unis d’Amérique), A. O’Neill (Royaume-Uni), J. Nash (Royaume-Uni), W. Randel (États-Unis d’Amérique), R. Rood (États-Unis d’Amérique), K. Shine (Royaume-Uni), M. Shiotani (Japon) et R. Swinbank (Royaume-Uni), «Stratospheric temperature trends: observations and model simulations», Reviews of Geophysics, 39, 1, 71-122, 2001.    

2002: W.N. Smith (Canada), R.L. Desjardins et E. Pattey, «The net flux of carbon from agricultural soils in Canada, 1970-2010», Global Change Biology, 6: 557-568, 2000.

2001: C.-L. Lü (Chine) et S.-H. Chen, «Multiple linear interdependent models (MLIM) applied to typhoon data from China», Theoretical and Applied Climatology, 61: 143-149, 1998.

2000: J.-C. Calvet (France), J. Noilhan, J.-L. Roujean, P. Bessemoulin, M. Cabelguenne, A. Olioso et J.-P. Wigneron, «An interactive vegetation SVAT model tested against data from six contrasting sites», Agricultural and Forest Meteorology, 92: 73-95, 1998. 

1999: K. Molnár (Hongrie) et J. Mika, «Climate as a changing component of landscape: recent evidence and projections for Hungary», Z. Geomorph. NF Suppl-Bd. 110: 185-195.  

1998: B.D. Santer (États-Unis d’Amérique), K.E. Taylor (États-Unis d’Amérique), T.M.L. Wigley (États-Unis d’Amérique), T.C. Johns (Royaume-Uni), P.D. Jones (Royaume-Uni), D.J. Karoly (Australie), J.F.B. Mitchell (Royaume-Uni), A.H. Oort (États-Unis d’Amérique), J.E. Penner (États-Unis d’Amérique), V. Ramaswamy (États-Unis d’Amérique), M.D. Schwarzkopf (États-Unis d’Amérique), R.J. Stouffer (États-Unis d’Amérique) et S. Tett (Royaume-Uni), «A search for human influences on the thermal structure of the atmosphere». Nature, 382: 39-46, 1996. 

1997: J.F.B. Mitchell (Royaume-Uni), R.C. Johns, J.M. Gregory et S.F.B. Tett, «Climate response to increasing levels of greenhouse gases and sulphate aerosols», Nature, 376: 501-504, 1995.

1996: M.N. Ward (Royaume-Uni), C.K. Folland, K. Maskell, D.P. Rowell et K.B. Lane, «Experimental seasonal forecasting of tropical rainfall at the UK Meteorological Office», Prediction of Interannual Climate Variations, NATO ASI Series, Vol. I, 6: 197-216, 1993. 

1995: J. B. Kerr (Canada) et Charles T. McElroy, «Evidence for large upward trends in ultra-violet B radiation linked to ozone depletion», Science, 262: 1032-1034, 1993.   

1994: A. Berger (Belgique), «The relation between astronomy and climate variations» et Houtekamer (Pays-Bas), «Predictability in models of the atmospheric circulation». Thèse de doctorat.   

1993: T.R. Carter (Royaume-Uni), M.L. Parry et J.H. Porter, «Climate change and future agroclimatic potential in Europe»,  International Journal of Climatology, 11: 251-269, 1991. 

1992: J.J. Heikinheimo (Finlande), C.W. Thurtell (Canada) et G.E. Kidd (Canada), «An open-path, fast-response IR spectrometer for simultaneous detection of CO2 and water-vapour fluctuations», Journal of Atmospheric and Oceanic Technology, volume 6, n° 4, 624-636, 1989.  

1991: B. Seguin (France), E. Assad, P. Freteaud, J. Imbernon, Y. Kerr et J.P. Lagouarde, «Use of meteorological satellites for water balance monitoring in Sahelian regions», International Journal of Remote Sensing, 10: 1001-1017, 1989. 

1990: C.F. Ropelewski (États-Unis d’Amérique) et M.S. Halpert, «Global and regional scale precipitation patterns associated with the El Niño/Southern Oscillation», Monthly Weather Review, 115, n° 8, 1606–1626, 1987.    

1989: J.P. Frangi (Niger) et Druilhet (France), «Rôle du sol dans les échanges d'énergie dans la couche de surface sahélienne».

1988: R. J. Charlson (États-Unis d’Amérique), J. E. Lovelock (Royaume-Uni), M. O. Andreae (États-Unis d’Amérique) et Stephen G. Warren (États-Unis d’Amérique), «Oceanic phytoplankton, atmospheric sulphur, cloud albedo and climate», Nature, 326: 655-661, 1987.

Observation: Pour chaque article, le pays de l’organisme dont dépend l’auteur est indiqué entre parenthèses. Sauf indication contraire, si le pays est le même pour tous les auteurs énumérés, il n’est indiqué qu’une seule fois.