Le Secrétaire général de l’OMM désigné Européen de l’année par le Reader’s Digest

Le Secrétaire général de l’OMM désigné Européen de l’année par le Reader’s Digest

Tags:
OMM
18

Publié

18 janvier 2021

Le Secrétaire général de l’Organisation météorologique mondiale, Petteri Taalas, a été désigné «Européen de l’année» par le magazine Reader’s Digest pour l’impulsion qu’il a donné à la lutte contre le changement climatique.

Chaque année, les rédacteurs en chef européens du Reader’s Digest dressent une liste restreinte d’Européens qui ont exercé une influence majeure sur un thème d’actualité urgent et qui contribuent à rendre le monde meilleur. Le prix récompense le rôle éminent joué par M. Taalas en Europe et au niveau international dans la lutte contre le changement climatique et ses conséquences.

«De plus en plus d’États et de plus en plus de citoyens sont conscients de la situation et motivés. Il faut qu’il y ait un consensus au niveau international et les données scientifiques doivent être suffisamment solides pour convaincre les décideurs d’agir», a déclaré M. Taalas au magazine.

M. Taalas occupe la fonction de Secrétaire général de l’OMM, dont le siège est à Genève, depuis le 1er janvier 2016; il dirigeait auparavant l’Institut météorologique finlandais. L’OMM est l’organisme des Nations Unies qui fait autorité pour les questions relatives au temps, au climat et à l’eau et M. Taalas fait partie du noyau de responsables des questions climatiques qui conseillent le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Antonio Guterres.

Reconnue pour son expertise scientifique, l’OMM apporte régulièrement sa contribution aux négociations des Nations Unies sur le changement climatique et informe les décideurs sur les questions liées à l’évolution du climat ‒ à savoir l’augmentation des gaz à effet de serre et de la température mondiale, le réchauffement et l’acidification de l’océan, l’élévation du niveau de la mer, le recul des glaciers et des glaces de mer et les phénomènes météorologiques extrêmes. L’OMM vient de confirmer que 2020 était l’une des années les plus chaudes jamais enregistrées.

L’OMM s’emploie également à aider les pays à accroître leur résilience face aux phénomènes météorologiques extrêmes et à s’adapter au changement climatique en améliorant les systèmes d’alerte précoce et les services climatologiques et hydrologiques tels que les prévisions saisonnières. Elle met de plus en plus l’accent sur les impacts du changement climatique liés à l’eau, qui se traduisent par un risque accru d’inondations et de pénuries d’eau.

M. Taalas évoque régulièrement la nécessité ‒ et les possibilités croissantes ‒ de protéger la planète en passant progressivement à une énergie propre et en introduisant des changements dans le secteur des transports. Père de cinq enfants adultes, il rappelle qu’il est important de donner la priorité au bien-être des générations futures et pas uniquement aux intérêts économiques à court terme.

«Nous devons réduire les émissions de gaz à effet de serre, en particulier celles liées à la production d’énergie, à l’industrie et aux transports. C’est absolument essentiel si nous voulons atténuer les changements climatiques et atteindre les objectifs fixés par l’Accord de Paris» a souligné M. Taalas.

«Pour ne pas dépasser 2 °C de réchauffement climatique par rapport aux niveaux préindustriels, il faudra tripler le niveau d’ambition, et pour se limiter à 1,5 °C, il faudra le quintupler» a-t-il ajouté.

«Nous avons les moyens techniques et économiques d’y parvenir. La transition offre de nouvelles opportunités commerciales et peut se faire avec des changements relativement mineurs dans notre vie quotidienne. Nous ne devons pas désespérer, étant donné que des solutions raisonnables et consensuelles sont à la disposition de la communauté internationale, des gouvernements et de la société civile», a fait observer M. Taalas. «C’est dans l’ordre du possible».

 

L’Organisation météorologique mondiale (OMM) est l’organisme des Nations Unies qui fait autorité pour les questions relatives au temps, au climat et à l’eau.

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez prendre contact avec Clare Nullis, attachée de presse (courriel: cnullis@wmo.int; tél.port.: +41 (0)79.709.13.97).

Share this page