Renforcement de l’engagement de l’OMM en faveur de la science

Renforcement de l’engagement de l’OMM en faveur de la science

Tags:
OMM
20

Publié

20 mai 2020
Press Release Number:
20052020

Élection du président et du vice-président du Groupe consultatif scientifique

Nomination d’un nouveau scientifique en chef au Secrétariat de l’OMM

Genève, le 20 mai 2020 – Le Groupe consultatif scientifique de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) a élu ses président et vice-président afin de consolider son engagement auprès de la communauté scientifique au sens large et de soutenir l’évolution de son mandat dans les domaines du temps, du climat, de l’eau et des sciences sociales et environnementales associées. Dans le cadre du processus historique de réforme de l’OMM, deux nouveaux organes scientifiques ont été créés. Le Groupe consultatif scientifique, composé de scientifiques de renommée mondiale, est un important groupe de réflexion qui donne des orientations stratégiques sur des périodes de dix ans. Le Conseil de la recherche est composé d’experts de haut niveau en matière de recherche sur le temps, le climat et l’eau axée sur le développement de services et d’infrastructures.

Gilbert_Brunet

M. Gilbert Brunet, Directeur scientifique et Chef du Groupe sur la science et l’innovation du Service météorologique australien, est le président du Groupe consultatif scientifique.

Opha Pauline Dube

Mme Opha Pauline Dube, maître de conférences au Département des sciences de l’environnement de l’Université du Botswana, en est la vice-présidente.

Le Groupe consultatif scientifique de l’OMM a été créé en 2019 dans le contexte d’une vaste réforme des structures de gouvernance de l’Organisation. Ce groupe, composé de 15 grands experts internationaux, est chargé de conseiller le Congrès et le Conseil exécutif de l’OMM sur les questions relatives aux stratégies de recherche et aux axes scientifiques optimaux pour les décennies à venir.

«L’OMM renforce son engagement stratégique en faveur d’une science intersectorielle et interdisciplinaire et elle accroît la collaboration entre le secteur opérationnel et celui de la recherche afin de relever les défis qui se présentent dans notre monde en évolution rapide et de tirer le meilleur parti des possibilités qu’il recèle», a déclaré le Secrétaire général de l’OMM, M. Petteri Taalas.

«Les travaux du Groupe consultatif scientifique et du Conseil de la recherche renforceront la position et la notoriété de l’OMM à l’échelle mondiale en tant que centre de coopération internationale dans les domaines du temps, du climat, de l’eau et des sciences environnementales et sociales connexes au sein du système des Nations Unies», a-t-il poursuivi.

 Jürg Luterbacher

Par ailleurs, M. Taalas a nommé un nouveau scientifique en chef au Secrétariat de l’OMM. Il s’agit de M. Jürg Luterbacher, qui occupera également le poste de Directeur du Département des sciences et de l’innovation de l’OMM. Au cours des dix dernières années, M. Luterbacher a été, à l’université Justus-Liebig de Giessen (Allemagne), titulaire de la chaire de climatologie, dynamique climatique et changement climatique, membre du Centre pour le développement international et la recherche environnementale et Directeur, pendant deux ans, du Département de géographie.

Ces nouvelles nominations s’inscrivent dans le cadre d’une restructuration plus large de l’OMM, destinée à inclure les secteurs public, privé et universitaire à l’appui d’une approche de la science au profit des services et d’une approche du système Terre visant à élaborer un large éventail de services météorologiques, climatologiques, hydrologiques et océaniques multidangers.

M. Brunet a rejoint le Service météorologique australien en 2018 en tant que Directeur scientifique et Chef du Groupe sur la science et l’innovation. Il y a dirigé une équipe d’environ 160 personnes travaillant sur la recherche, le passage de la recherche à l’exploitation et l’innovation d’entreprise. De 2006 à 2018, il a été Directeur de la Division de la recherche météorologique d’Environnement et Changement climatique Canada. De 2012 à 2015, il a été détaché au poste de Directeur de la météorologie au Service météorologique du Royaume-Uni.

De 2007 à 2014, il a présidé le Comité directeur scientifique du Programme mondial de recherche sur la prévision du temps de l’OMM.

«J’ai participé à plusieurs activités internationales de planification stratégique dans le domaine de la météorologie et de la climatologie. Au cours des deux dernières décennies, j’ai abordé le dialogue et la collaboration entre les spécialistes du climat, du temps et des sciences sociales et les acteurs politiques, économiques et sociaux comme la seule façon de répondre aux priorités actuelles et futures de nos sociétés», a expliqué M. Brunet.

«En raison du changement climatique et de l’exposition croissante des populations à des phénomènes météorologiques et environnementaux à fort impact, la demande de produits et services météorologiques/climatologiques/environnementaux sans discontinuité augmente et devient plus complexe. L’OMM est déterminée à relever le défi accru qui consiste à fournir les meilleurs services environnementaux possibles à chaque nation à toutes les échelles de temps. Elle aura donc besoin de l’aide et des conseils scientifiques éclairés du Groupe consultatif scientifique et du Conseil de la recherche pour atteindre ses objectifs», a-t-il ajouté.

Mme Dube est une scientifique spécialiste des changements environnementaux à l’échelle mondiale. Elle a participé à des initiatives de recherche locales, régionales et internationales, ou les a dirigées, en utilisant des méthodes novatrices pour réunir des ressources et motiver des groupes et en associant sciences naturelles et sciences sociales en vue de relever des défis environnementaux d’une grande importance pour la société, tels que la dégradation des sols, le changement climatique, et les catastrophes et risques environnementaux. Elle co-préside le Comité consultatif scientifique de l’initiative CR4D (recherche sur le climat pour le développement) en Afrique et est co‑rédactrice en chef de la revue Current Opinion in Environmental Sustainability.

«Tout d’abord, j’ai été agréablement surprise d’être nommée pour siéger dans le premier Groupe consultatif scientifique de l’OMM. En être ensuite élue à la vice-présidence est une véritable leçon de modestie. C’est une magnifique possibilité de représenter le Sud et, je l’espère, d’inspirer de nombreuses femmes. Je me réjouis de travailler avec les autres membres du Groupe consultatif scientifique et les autres organes de l’OMM pour faire progresser l’équité et l’accès à la météorologie et à la recherche sur le temps dans les Régions de l’Organisation et adopter une perspective intégrée axée sur les utilisateurs afin de favoriser l’adaptation et le renforcement de la résilience à l’échelle mondiale», a‑t-elle déclaré.

Pour de plus amples renseignements, veuillez prendre contact avec Clare Nullis, attachée de presse (courriel: cnullis@wmo.int; tél. port.: +41 (0)79 709 13 97).

Share this page