Le prix de l'OMI décerné au Brésilien Divino Moura

Le prix de l'OMI décerné au Brésilien Divino Moura

29

Publié

29 juin 2018

L'Organisation météorologique mondiale (OMM) a décerné son prix scientifique le plus prestigieux au Brésilien Antonio Divino Moura, pour ses travaux exceptionnels dans le domaine de la météorologie, de la climatologie et de la recherche.

Le Prix de l'OMI est la récompense la plus importante décernée dans le domaine de la météorologie. Ce prix, établi en 1955 par l'Organisation météorologique internationale (OMI), qui a précédé l'OMM, est décerné par le Conseil exécutif de l'Organisation pour récompenser des contributions exceptionnelles dans le domaine de la météorologie, de l'hydrologie et de la climatologie, ou dans des disciplines connexes.

Éminent climatologue, spécialisé dans la prévision du temps, le phénomène El Niño‑oscillation australe et les interactions entre l'océan et l'atmosphère, M. Moura dirige actuellement le Centre de prévision météorologique et d'étude du climat (CPTEC), qui dépend de l'Institut brésilien de recherche spatiale (INPE).

Il a dirigé l'Institut brésilien de météorologie (INMET) de 1985 à 1988 et de 2003 à 2016. De 2011 à 2016, il était Représentant permanent du Brésil auprès de l'OMM et Premier Vice-Président de l'OMM.

Membre fondateur de l'Institut international de recherche sur le climat et la société (IRI) de l'Université Columbia (New York), il en a été le directeur général de 1996 à 2002. L'IRI a pour mission de permettre de mieux comprendre, d'anticiper et de gérer les incidences du changement climatique sur la société.

Dans les années 1980, il a participé activement au programme TOGA (Programme d'étude des océans tropicaux et de l'atmosphère du globe), d'envergure internationale, dont il a présidé le Conseil d'administration international (UNESCO, OMM) et dans le cadre duquel il a contribué à la mise en place, dans le Pacifique équatorial, d'un réseau de 67 bouées ancrées axé sur la surveillance du phénomène El Niño-oscillation australe, sa modélisation, sa prévision et les applications y afférentes.

M. Divino Moura a également participé au projet PIRATA (projet de bouées ancrées dans l'Atlantique tropical pour la prévision et la recherche), axé sur l'océan et l'atmosphère dans la partie tropicale de l'Atlantique, qui permet de surveiller les épisodes de sécheresse dans le nord-est du Brésil et dans certaines régions de l'Afrique. Ce projet multinational a débuté il y a vingt ans.

M. Moura est membre de la Société météorologique américaine (AMS). Il a été élu membre de l'Académie mondiale des sciences (TWAS), sise à Trieste, et membre honoraire de la Société météorologique royale (Londres). Il a également été président de la Société météorologique brésilienne.

M. Moura est titulaire d'un doctorat (Ph.D.) en météorologie du Massachusetts Institute of Technology (1975); d'une maîtrise (MSc) en sciences de l'espace de l'Institut brésilien de recherche spatiale (INPE) (1971); d'un diplôme d'ingénieur électrotechnicien de l'Université fédérale du Minas Gerais, Brésil (1969) et d'un diplôme de troisième cycle du Centre de vols spatiaux Goddard de la NASA (1980), dans le cadre duquel il a effectué des études sur la sécheresse dans le nord-est du Brésil (observation, théorie et modalisation).

M. Moura sera invité à faire une présentation scientifique à l'occasion de la session du Congrès météorologique mondial qui aura lieu en 2019, pendant laquelle une cérémonie de remise de prix sera organisée en son honneur.

L'OMM décerne son prix scientifique le plus prestigieux à Gordon McBean (Canada)

Share this page