Articles par numéro

Articles par numéro

L’Institut de recherche et de formation professionnelle en météorologie est une branche du Service météorologique kenyan, à Nairobi, et un Centre régional de formation professionnelle agréé par l’OMM. Il offre aux pays anglophones d’Afrique une formation et des activités de renforcement des capacités en météorologie, en hydrologie opérationnelle et dans les sciences connexes. À la demande de l’OMM, l’Institut a élaboré un cours sur l’entretien et l’étalonnage des instruments qui...

L’atelier sur l’amélioration des services climatologiques destinés aux agriculteurs en Afrique et en Asie du Sud, qui s’est tenu en Ouganda du 20 au 22 avril, a abouti à l’adoption de la Déclaration de Kampala, laquelle établit le Réseau régional des agriculteurs d’Afrique et d’Asie du Sud (RENOFASA). La mise en place de ce réseau contribuera à renforcer la coopération et à faciliter la fourniture d’informations et services météorologiques et climatologiques aux...

MeteoWorld

Le Centre africain pour les applications de la météorologie au développement (ACMAD) produit des cartes de vigilance qui situent les cas de méningite en Afrique et dans les districts sanitaires du Niger; cette initiative montre à quel point le jumelage est utile pour renforcer les capacités et diffuser les connaissances entre l’échelon mondial, régional et national.

MeteoWorld

En mars 2018, le Niger a produit pour la première fois un bulletin sur le climat et les ressources en eau élaboré par un groupe de travail mis sur pied au titre du Cadre national pour les services climatologiques. Aujourd’hui, le bulletin est tiré à 1 200 exemplaires et distribué toutes les deux semaines aux services publics, institutions gouvernementales, mairies, compagnies des eaux, cultivateurs, éleveurs et partenaires financiers et techniques. Après la première parution, l’autorité nationale chargée de l’irrigation a demandé à ses bureaux de sensibiliser les coopératives et de s’employer avec elles à optimiser la gestion de l’eau.

MeteoWorld

Dans la région de Puno, sur les hauts plateaux andins du centre du Pérou, les agriculteurs participent à une expérience intitulée Talleres Climáticos de Campo (Ateliers climatiques de terrain); il s’agit d’améliorer la gestion des risques en exploitant les données et les informations communiquées par le Service national de météorologie et d’hydrologie (SENAMHI).

MeteoWorld

Morley Thomas s’est éteint le 31 mars 2018 à Watford (Canada), à l’âge de 99 ans. Au moment de son départ à la retraite, en 1983, il dirigeait le Centre climatologique canadien du Service de l’environnement atmosphérique d’Environnement Canada.

MeteoWorld

Simon Mason, climatologue en chef à l’Institut international de recherche sur le climat et la société, et Lisa Alexander, professeur à l’Université australienne de Nouvelle-Galles-du-Sud, sont les lauréats des certificats d’excellence de la Commission de climatologie cette année. La Commission honore ainsi deux personnes tous les quatre ans.

MeteoWorld

La première réunion pour la coordination des renseignements SIGMET en Asie du Sud-Est s’est déroulée à Singapour à la fin du mois de mars. Les membres du Service météorologique national ont accueilli leurs homologues des pays de la région (Indonésie, Malaisie, Myanmar, Philippines, République démocratique populaire lao, Thaïlande, Viet Nam.) Ce fut l’occasion pour les prévisionnistes en météorologie aéronautique de discuter des questions que pose la coordination des renseignements SIGMET.

MeteoWorld

La Commission de climatologique de l’OMM est dépositaire depuis 2007 des archives mondiales des extrêmes météorologiques et climatologiques (wmo.asu.edu), qui rassemblent les relevés officiels des températures et autres variables météorologiques extrêmes survenues dans le monde et dans les régions. Lorsqu’un nouveau record est signalé, un groupe international d’experts étudie les éléments relatifs à cette valeur et recommande ou non de l’inclure dans les archives.

MeteoWorld

La base de données WWR (World Weather Records) renferme les observations mensuelles à la surface des terres émergées du globe, telles la pression de surface, la température de l’air, la hauteur de précipitation et l’humidité relative. Depuis sa première parution en 1927, elle sert de référence pour suivre le climat en exploitation, comprendre l’évolution et la variabilité des conditions à l’échelle mondiale ou régionale et exécuter une multitude d’applications.