Le projet de démonstration concernant la prévision des conditions météorologiques extrêmes arrive en Afrique de l’Ouest

L’objectif est d’aider à améliorer la prévision des phénomènes extrêmes dans la région. La première réunion du sous-projet, lancé en 2015 avec un financement d’amorçage offert par l’Administration météorologique coréenne, s’est déroulée à Abidjan (Côte d’Ivoire) du 4 au 8 septembre.

Étaient présents les experts d’établissements mondiaux et régionaux – Météo-France, Centre météorologique spécialisé (CMRS) de Dakar, Centre africain pour les applications de la météorologie au développement (ACMAD) de Niamey, Direction de la Météorologie Nationale (DMN) du Maroc – et les représentants de plusieurs SMHN – Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Mali, Sénégal, Togo. Ils se sont penchés sur les modalités d’exécution du sous-projet et ont défini un premier plan de mise en œuvre. Le CMRS de Dakar a accepté de se charger de l’analyse des produits et informations disponibles et de l’élaboration quotidienne de produits de base pour la prévision des conditions météorologiques extrêmes, afin que les SMHN participants puissent émettre des alertes, bulletins et avis de phénomènes à fort impact.

L’un des volets les plus importants sera le développement des capacités des SMHN grâce aux stages de formation spécialisée prévus dans le projet. Il s’agira d’élargir les compétences concernant l’interprétation et l’exploitation des produits de la prévision numérique du temps et d’affiner la prévision des conditions météorologiques extrêmes. D’autres ateliers rapprocheront les SMHN des utilisateurs et des secteurs socio-économiques intéressés, dans le souci d’améliorer la prestation des services d’alerte. L’ACMAD et la DMN feront office de centres régionaux d’appui à la formation technique et à la fourniture de quelques produits additionnels.

L’utilisation optimale des plus récents produits de prévision, des informations satellitaires et des données radar permettra aux pays d’Afrique de l’Ouest de s’adapter à la variabilité et à l’évolution du climat. Le projet de démonstration a largement fait ses preuves dans d’autres régions, dont l’Afrique australe, l’Afrique de l’Est, le Pacifique Sud et l’Asie du Sud-Est.

Pour de plus amples informations, voir le site:

http://www.wmo.int/pages/prog/www/swfdp/index_en.html.

 

Share this page